Le début....

Publié le par Snakeyenat

Pendant plusieurs années j'ai vécu dans l'ombre d'un homme. Mon homme. En tout cas, celui que je croyais être l'homme de ma vie. Le père de mon enfant. Un homme merveilleux, cultivé, plein de petites attentions, ambitieux, beau et adorable. Il était tout ce que je voulais chez l'homme qui allais partager ma vie... En tout cas, c'est ce que je croyais. Même que j'en étais convaincue.

À travers les années, je lui ai laissé toute la place. Il ne me restait absolument pas d'espace. Lorsque je tentais de partager mes sentiments et d'exprimer mes besoins, je n'avais jamais l'impression d'être entendue. Et je lui en voulais juste un petit peu plus chaque jour qui passait. Durant plusieurs années, j'ai mis le pouvoir sur ma vie dans les mains de cet homme. Je croyais fermement qu'il était responsable de mon malheur et de tous mes mal-êtres. J'en voulais à cet homme, qui partageais mon quotidien, d'être aussi insensible à mes cris du cœur qui ne demandaient qu'un peu d'attention de sa part. Il me répétais sans cesse que j'étais importante pour lui et qu'il voulait terminer ses jours avec moi, mais j’étais totalement incapable d'y croire... Ma tête y croyais dur comme fer, mais mon cœur était incapable d'y croire.

J'en voulais à cet homme qui me disait que j'étais la femme de sa vie, mais qui n'avait jamais de temps pour moi. Il était toujours trop occupé et à chaque fois une bonne excuse pour expliquer qu'il étais pris ailleurs. Malgré tout, je voulais y croire, dans mon cœur, mais, je n'arrivais juste pas à comprendre pourquoi il me disait qu'il voulais passer sa vie avec moi et qu'il ne trouvais jamais de temps pour qu'on puisse se retrouver, tous les deux, et prendre un moment pour notre couple. Tout était plus important.

J'ai fini par m'éteindre complètement. Moi, une intense, passionnée, optimiste, pétillante, et complètement extrémiste, j'ai fini par croire, au plus profond de moi, que je n'en valais pas la peine. Qu'est-ce que ça me donne de partager mes sentiments s'il ne veut pas m'entendre ? Qu'est-ce que ça me donne de vouloir discuter avec lui, s'il n'a jamais le temps ? Qu'est-ce que ça me donne de vouloir m'ouvrir à lui, si mes sentiments ne le regarde pas ? Qu'est-ce que ça me donne de lui dire que je suis malheureuse, s'il ne veut pas le savoir parce que, pour lui, la situation est parfaite ? Pourquoi vouloir lui parler s'il ne veut pas m'entendre ?

J’étais dans une relation qui m’étouffais et m'écrasais complètement et j'étais certaine de ne pas avoir de pouvoir sur la situation. J'étais absolument convaincue que je n'avais que ce que je méritais et que j'étais incapable de voir le bon côté des choses, j'étais totalement incapable d'apprécier ce que j'avais. Tout le monde me disais que je suis une ingrate finie, que je ne sais pas apprécier, que je suis totalement incapable d'accepter mes torts et que je passe mon temps à blâmer les autres pour mes malheurs. Pourquoi est-ce que j'étais incapable d'apprécier tous ses cadeaux et ses offrandes pour compenser ses absences ? Pourquoi est-ce que j'étais incapable d'accepter toutes ses attentions qui semblaient représenter gros pour tout le monde autour... même des thérapeutes, mais qui ne représentaient pas grand chose pour moi ? Il y avait un vide, à l'intérieur de moi, un gouffre, qui n'arrivait pas à se remplir. Et personne ne semblais entendre mes cris du coeur, pas même moi !

Mon point de bascule ? Deux thérapeutes en relation d'aide qui me disent que je suis trop fermée!

" Le meilleur jour de ta vie est celui où tu décides que ta vie t'appartient " - Auteur inconnu

Publié dans Mon histoire

Commenter cet article