Lettre à ces personnes...

Publié le par Snakeyenat

Lettre à ces personnes...

Ces personnes, passées ou actuelles, qui sûrement font partis de votre vie aussi, qui veulent à tout prix me dire quoi être, quoi faire, quoi penser.

Je vous aime ! 💜 Oui, oui, sincèrement, je vous aime de tout mon cœur. À tellement vouloir vous plaire et essayer d’être la personne que vous vouliez que je sois, j’ai fini par comprendre l’essentiel, le fondement même de la vie : l’importance de s’aimer.

Pardonner a été un pénible et long processus. J’ai été longtemps persuadée et convaincue que j’étais le problème. J’étais certaine, à 100 %, qu’il y avait quelque chose qui clochait avec moi. À force de me faire dire que je ne comprenais pas les autres, que j’étais totalement fermée aux autres, j’ai réellement fini par y croire. Et je me suis laissée modeler au gré de chacun, tellement JE croyais être la source du problème. Le comble ? Je n’arrivais quand même jamais à vous satisfaire, même si je faisais exactement ce que vous me disiez de faire, j’étais toujours à côté de mes pompes !!!

Aujourd’hui, je me rends compte que tout ce temps, je cherchais Votre approbation... désespérément. Je me rend compte que je cherchais des réponses à l’exterieur de moi, à travers vos yeux.

Depuis, j’ai changé ma façon d’entendre et d’écouter les autres. J’ai changé mon regard sur ce qui m’entoure et surtout sur ce que je suis. J’ai accepté, de peines et de misères, ce que tous vous êtes venus m’enseigner. J’ai dû me poser une quantité infinie de questions et remettre beaucoup de choses en question, mais j’y suis parvenue.

À tous ces gens et ces événements, qui sont venus à moi pour me faire prendre conscience de ma valeur intrinsèque, celle que je refusais de voir moi-même, MERCI. Je suis remplie de gratitude et je reconnais votre importance et votre rôle dans ma vie.

J’ai appris, grâce à vous tous, l’importance de m’éloigner lorsque je ne conviens pas, plutôt que de changer. J’ai surtout compris que changer ne rend qu’une seule personne malheureuse : moi.

J’ai coupé les ponts avec tous ceux pour qui je ne faisais jamais rien de bon, et bon sang qu’il y en avait trop ! Est-ce que je leur en veux ? Non, pas du tout. Plus maintenant. Ils ont été mes enseignants. Ils m’ont appris que ça ne me servais à rien de vouloir absolument être ce qu’ils attendent de moi, puisque je n’y parviendrai jamais. Changer pour les autres, c’est fini pour moi ! Ils m’ont fait prendre conscience de l’importance de s’accepter comme on est et d’accepter les autres comme ils sont. Et si je ne suis pas à la hauteur de leurs attente, alors, je n’ai rien à faire dans leur vie.

Le bonheur, c’est d’avoir des gens autour de moi, qui acceptent tout ce que je suis et peut devenir. C’est aussi la paix. 🌹
 

Publié dans Mon histoire

Commenter cet article